Les Portes du temps

Les Portes du temps, des jeunes et des patrimoines

Objectifs et enjeux de l’opération

En s'adressant majoritairement à des enfants et adolescents issus des territoires prioritaires au titre de la politique de la ville, Les Portes du temps ont pour ambition de les sensibiliser aux patrimoines et à l’histoire à travers une offre culturelle de qualité.

En dehors du temps scolaire, Les Portes du temps sont destinées tout particulièrement à celles et ceux qui, pour des raisons sociales, économiques et culturelles, se sentent exclus de ces lieux de patrimoine. L’objectif est autant de proposer une opération d’élargissement des publics que de participer à la cohésion sociale, à la lutte contre l’exclusion et à l’accès à la culture des publics défavorisés.

Les Portes du temps ont également pour vocation de favoriser le dialogue et les échanges entre les jeunes, les intervenants et les animateurs sur chacun des sites participants, autour d’un projet culturel et pédagogique. Par cette interaction, elles participent à la formation des animateurs des structures d’accueil des enfants et adolescents. Elle contribuent à approfondir et structurer la collaboration des sites patrimoniaux avec les acteurs de la jeunesse et de la solidarité, notamment grâce à l’implication des réseaux d’éducation populaire, essentiels à l’opération.

Principes culturels et pédagogiques

Les Portes du temps proposent un parcours structuré autour d’une thématique ancrée dans l’histoire des sites, pour une rencontre approfondie entre jeunes et patrimoines. Elles constituent un moment privilégié pour interroger et expérimenter une offre de médiation adaptée à ces publics.

Sur chacun des sites participants, il s’agit de créer une offre attractive, exigeante sur le plan scientifique, artistique et culturel, articulant découverte du patrimoine et pratique artistique à partir d’un thème commun, propice à l’appropriation du patrimoine par les jeunes.

L’appel à des artistes professionnels vient enrichir l’interprétation du patrimoine par les jeunes, pour les sensibiliser à la création artistique. Par ce biais, il est démontré que le patrimoine peut être une source d’inspiration pour la création d’aujourd’hui et qu’il fait écho aux problématiques actuelles des jeunes.

Grâce à l’appui de professionnels divers et à des partenariats choisis avec des acteurs issus du secteur de la jeunesse et de la solidarité, l’accès au patrimoine de chacun des sites est ainsi renouvelé année après année.

Pour les jeunes, Les Portes du temps se concrétisent de la manière suivante :

- un parcours thématique et des ateliers,

- sur une ou plusieurs journées,

- des activités dynamiques de pratique artistique,

- des groupes d’une vingtaine de participants issus de centres de loisirs, centres sociaux, MJC ou autres structures d’accueil des jeunes,

- la possibilité pour chaque enfant et adolescent de devenir des ambassadeurs des patrimoines : le « pass ambassadeur » qui leur est remis leur permet de revenir avec deux accompagnants de leur choix sur l’un des sites participants.

Gouvernance et financements

L’opération du ministère de la Culture et de la Communication, Les Portes du temps, est organisée en partenariat avec le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et le Commissariat général à l’égalité des territoires dans le cadre des objectifs communs en faveur de la cohésion sociale, de l’intégration et de l’accès des publics défavorisés à la culture.

L’opération bénéficie de l’appui, renforcé en 2016, des directions régionales des affaires culturelles (DRAC), des directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), qui pilotent les commissions régionales d’évaluation des projets, en lien avec les directions départementales de la cohésion sociale (DDCS), et le soutien des préfectures au titre de la politique de la ville

Elle s’appuie aussi sur les partenariats nationaux ou locaux avec le Centre des monuments nationaux (CMN), de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais (Rmn-GP) et diverses institutions dans tous les champs du patrimoine.

Les collectivités territoriales sont également impliquées dans l’opération, financièrement ou comme porteurs de projets.

Les chiffres clés

Depuis le lancement de l’opération en 2005, Les Portes du temps ont accueilli plus de 350 000 jeunes.

Pour la 12e édition en 2016, presque toutes les régions de France et 3 départements d’outre-mer se mobilisent : plus de 130 sites ouvrent leurs portes à 98 projets.